avenue Houba-De Strooper

Mais qui était Houba ? Il s’appelait Louis. Il est né en 1852 à Resteigne et a grandi à Rochefort. A 17 ans, il commence une carrière militaire et en 1879, il épouse Anne De Strooper (1855-1927). En 1881, sous le maïorat de Emile Bockstael, il devient secrétaire communal, fonction qu’il exercera jusqu’à sa pension en 1912. Il participe activement avec E. Bockstael à la modernisation de Laeken voulue par Léopold II. Il décède à Ixelles en 1916.

L’avenue Houba-De Strooper a été voulue par Léopold II, comme le boulevard de Smet de Naeyer construit au même moment. Dans un premier temps, l’avenue s’arrête à hauteur de la rue du Heysel. La voici au début des années 1930, entre l’avenue Sobieski et les rues du Heysel et Reper-Vreven:

Avenue Houba (1931) entre Sobieski et Reper-Vreven (source: Bruciel)

L’avenue Houba commence dans le coin inférieur droit de la photo, où l’on voit un long terre-plein rectangulaire aux petits côtés arrondis, entre l’ovale du « square » Prince Léopold et la courbe du début de l’avenue Sobieski. Elle traverse ensuite le bd de Smet de Naeyer, dépasse le « V » constitué des rues de Laubespin à gauche et Stevens-Delannoy à droite, arrive à un rond-point où convergent les rues du Cloître, Félix Sterckx, Stuyvenberg et Salu, puis continue, sans arbre en son centre, jusqu’au croisement avec les rues du Heysel et Reper-Vreven. Jusqu’à la fin des années 1920, elle s’arrêtait là.

A la fin des années 1920, lorsque débute la construction du stade du Centenaire (actuel Stade Roi Baudouin), premier bâtiment de l’Expo de 1935 (qui devait se tenir initialement en 1930), on la prolonge jusque Wemmel où elle devient Limburg Stirum.

Avenue Houba (1931) de la Chaussée romaine à la rue du Heysel (source: Bruciel)

Le petit bois à gauche de l’avenue, devant le stade, est le futur Square Palfyn. Quelques maisons apparaissent, 6 en tout, preuve que les terrains bordant l’avenue au-delà de la rue du Heysel sont bien lotis mais les acquéreurs ne se pressent pas. Les rues entre l’avenue Houba et Brugmann ne sont pas encore tracées. Il faudra attendre les années ’50 et l’Expo 58 pour que cette partie du quartier se développe.

Le stade, dont la première pierre a été posée par le Bourgmestre Adolphe Max, le 4 octobre 1929, est inauguré par le Prince Léopold, futur Léopold III, le 14 septembre 1930. Au cours de cette cérémonie, Victor Boin, président de l’Association professionnelle belge des Journalistes sportifs, a prononcé une allocution. Vingt ans plus tard, on donnera son nom aux infrastructures sportives qui bordent actuellement l’avenue Houba, entre la rue du javelot et l’avenue de Bouchout.

En 1936, P. Dechamps installe sa Brasserie de la Couronne dans un immeuble de style art déco nouvellement construit au 286 de l’avenue Houba.

La Brasserie de la Couronne en 1936 et en 2019

 

L’avenue Houba en 1953,                          et en 1971:

  

Dès les années 1950, les arbres qui ornaient l’avenue sont abattus pour permettre à la reine Voiture d’occuper tout l’espace. L’étang « Palfyn » est comblé, le quartier se structure mais il est encore peu bâti. En 1971, la situation avait déjà considérablement évolué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *