Le Molenbeek


Le Molenbeek (aussi appelé Dilbeek ou Pontbeek suivant les tronçons) prend sa source au pied du versant nord de l’Eikelenberg à Dilbeek, à la limite de Berchem, près du cimetière.

source : https://www.openstreetmap.org/#map=16/50.8592/4.2815

Il longe ensuite les limites de Grand-Bigard :

Puis, il passe en souterrain sous le chemin de fer et le début (ou la fin, cela dépend d’où vous venez) de la E40, continue en longeant la limite entre Zellik (où il donne son non à la Pontbeekstraat) et Ganshoren, et réapparaît au grand air pour marquer la limite entre Zellik et Ganshoren.

Il continue ensuite entre le bois du Laarbeek et du Poelbos au nord et les marais de Ganshoren au sud, traverse l’avenue de l’Exposition universelle, …

… agrémente le parc Roi Baudouin, disparaît à nouveau sous terre à hauteur du Collège du Sacré-Coeur, traverse le Parc de la Jeunesse, le Square Prince Léopold, où il récupère les eaux du Heizelbeek (*) dont le cours naturel est perturbé par le tunnel du métro construit dans l’axe de l’avenue Houba (est-ce la raison de cette eau qui percole tout au long de l’année à l’emplacement de la taque d’égout juste après le carrefour?). Le Molenbeek poursuit ensuite le long de la rue Ramaekers vers le Square Prince Charles (avenue des Artistes)…

… où il alimente l’étang, traverse l’avenue du Parc Royal, alimente l’étang du Molenbeek dans le domaine royal puis se jette dans le canal avant le pont Van Praet.

Le cours du Molenbeek est bien visible sur cette carte extraite de l’atlas de Ferraris réalisé en 1777. Il commence dans le coin inférieur gauche et remonte vers la droite.

(*) Avant l’urbanisation, le Heizelbeek descendait le plateau du Heizel, formait les étangs de l’actuel Square Palfijn, continuait vers l’Est le long de la rue du Heizel jusqu’à l’avenue Sobieski où son cours changeait de cap pour partir vers le Sud et rejoindre le Molenbeek.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *