Square Princesse Clémentine

Bien connu sous le nom de « étang aux canards », le Square Princesse Clémentine fut baptisé ainsi en l’honneur de la deuxième fille de Léopold II. Il n’est pas fortuit que la rue Emile Wauters, ainsi nommée en l’honneur d’un peintre qui réalisa le plus connu des portrait de la Princesse, parte de là vers l’église St-Lambert.

La fontaine avec monument qui décore la pelouse entre l’étang et l’avenue Houba a été érigée en hommage à Emile Bockstael, dernier bourgmestre de Laeken. Ce monument a été dessiné par l’architecte Jean Rombaux et réalisé par le sculpteur Ernest Salu II. (1)

En mars 1921, le Parlement vote l’annexion de Laeken, Neder et Haren à Bruxelles. Le 2 décembre 1929, la Ville de Bruxelles décida d’ériger un monument pour honorer la mémoire du dernier bourgmestre de Laeken (décédé en 1920), Emile Bockstael dont la conduite pendant la guerre fut aussi héroïque que celle de son collègue de Bruxelles. Bockstael était Montois d’origine et ingénieur. (2)

Le Square Princesse Clémentine (source: Bruciel)

 

en 1930                                                      et en 2015

Le square a disparu, il ne reste que le petit triangle au bas de la photo. Par contre, nous avons gagné la statue à la mémoire d’Emile Bockstael. Les trams ont disparu aussi bien sur l’avenue Houba que sur l’avenue Sobieski (ex- bd Bockstael)

Bruciel: Collection Belfius Banque-Académie royale de Belgique © ARB-SPRB © ARB-SPRB – Contact: SPRB – Centre de Documentation BDU

Le square en 1912. Au premier plan, la fin de bd de Smet de Naeyer et le début du pont colonial.

Le début de la rue Pierre Strauwen, dans le fond, est déjà construit avec la Pharmacie du Stuyvenberg et le café Night and Day. En 1912, selon l’Almanach du Commerce et de l’Industrie, ce café était déjà une brasserie tenue par Georges Hack, d’où le nom: Brasserie Georges.

source: Bruciel – coll. Belfius

Pour la pharmacie, c’est un peu plus compliqué, la rue ayant changé de nom. Elle s’appelait auparavant rue Fransman et allait de la rue Léopold Ier à la place St-Lambert. En tout cas, le bâtiment existait déjà avant 1920 et était, déjà, une pharmacie comme le montre la photo du square dans l’axe de l’avenue Houba, avec, dans le fond, le tram « H ». L’Almanach ne connaît pas la rue Alfred Stevens avant 1949. A cette époque, la pharmacie était tenue par O. Delatte. Sans doute la rue portait-elle un autre nom.

 

_________________________

sources:

(1) La Région de Bruxelles-Capitale, in collection Histoire et Patrimoine des Communes de Belgique, Racine, 2008 – p.535

(2) Les fontaines racontent Bruxelles, Fabien De Roose, Racine, p. 98

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *